Mayotte   +3:00   17:35    18°C   35°C  

Observatoire de la Qualité de l'Air à Mayotte

Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l'air de Mayotte

Vous êtes :

FAQ

Pollution

1) Qu’est-ce que la pollution de l'air?
L'air est un mélange constitué de 78% d'azote, 21% d'oxygène et 1% de composés divers.
Parmi ces 1%, certains composés sont considérés comme des polluants lorsqu'ils présentent une gêne ou un risque pour la santé et l'environnement.
L'air présente des caractéristiques selon les milieux : odeurs, air extérieur mais aussi air à l'intérieur des bâtiments ou des infrastructures de transports (tunnel, métro…), des voitures.

2) D’où vient la pollution de l’air ?
Les sources de pollution de l’air peuvent être naturelles ou liées à une activité humaine. Parmi les activités humaines, tous les secteurs sont concernés, que ce soit le transport, le chauffage domestique, l’agriculture ou l’industrie.
Ces polluants se transforment dans l’atmosphère suivant des réactions chimiques complexes et peuvent donner naissance à des polluants secondaires. C'est le cas de l'ozone.
De plus, les polluants enfouis dans le sol peuvent remonter dans les bâtiments sous forme de gaz et s’infiltrer dans les bâtiments. Il en est de même pour le radon naturellement présent dans certains sols (en fonction de sa nature géologique).

3) Qu’est-ce qu’une personne vulnérable ? Qu’est-ce qu’une personne sensible ?
Les populations vulnérables et sensibles à la pollution de l’air sont ainsi définies dans l’arrêté du 20 août 2014 :
Population vulnérable : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.
Population sensible : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple: personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

4) Pourquoi certaines personnes sont-elles plus vulnérables ou sensibles à la pollution de l’air ?
La pollution de l’air aura plus ou moins d’impact sur les personnes selon leur état de santé ou leur âge. C’est le cas par exemple, des nourrissons et des jeunes enfants dont l’appareil respiratoire est encore en cours de développement, ce qui le rend plus fragile vis-à-vis des polluants de l’air.
Par rapport à la population générale, les personnes vulnérables ou sensibles à la pollution de l’air vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution.

5) Jusqu'à quel âge, un enfant est-il considéré comme une "personne vulnérable" ?
L’âge à partir duquel le système respiratoire peut être considéré comme mature varie d’un enfant à un autre. On considère généralement qu’un enfant est vulnérable jusqu’à l’âge de 6 ans, c’est-à-dire avant l’entrée en cours préparatoire (CP). 

6) Vous êtes gênés par de mauvaises odeurs, que faire ?
La réglementation en matière d’odeurs gênantes est un ensemble d’exigences techniques à respecter sous peine de sanctions administratives ou pénales. Le service communal d'hygiène et de santé de la commune est l’interlocuteur des riverains. Le maire peut faire cesser ces nuisances en mandatant un inspecteur de la salubrité afin qu'il constate la réalité et l'importance du trouble, et rappeler à l'ordre l'auteur de la nuisance.
Vous pouvez également nous contacter via notre formulaire de contact

7) Vous constatez une pollution, signalez-là
J'observe une pollution de cause naturelle ou industrielle! Je peux également la signaler sur notre formulaire de contact

8) Quels sont les impacts sur ma santé de la pollution ?
Les effets des polluants sur la santé dépendent de la sensibilité de chaque individu exposé, de la quantité et de la durée d'exposition au polluant.
Les principales affections sont d'ordre respiratoire, mais certains composés pourraient engendrer des effets mutagènes ou cancérogènes. Des effets cardio-vasculaires sont également mis en évidence. En Europe, l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique est estimé à plus de 375 000 décès prématurés par an (Programme Clean Air For Europe).

9) Quelles sont les actions mises en œuvre pour diminuer la pollution sur le long terme ?
Les collectivités, les secteurs d’activité - entreprises, transport, habitat, agriculture – la population ont un rôle à jouer et le pouvoir de modifier les comportements pour obtenir des résultats durables.
Le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie met en place des plans d’actions nationaux et locaux pour agir en faveur de la qualité de l’air. Les acteurs territoriaux ont des actions à entreprendre pour l’air dans leurs Plans et Programmes.
Le projet de loi pour la transition énergétique et la croissance verte et la feuille de route issue de la conférence environnementale de 2014 comporte aussi de nombreuses nouvelles mesures en faveur de la qualité de l’air.

10) Que signifie  l'indice qualité de l'air sur ma commune ?
Le niveau de pollution est exprimé grâce à un indice global, de 0 ( Pas de pollution, Très bon) à 10 ( Beaucoup de pollution, Très mauvais), sur l’ensemble de la région.
L'indice correspond, en chaque point du territoire, au sous-indice maximum issu des concentrations de trois polluants réglementés (le dioxyde d'azote( NO2), les particules fines (PM10) et l'ozone (O3)), bons indicateurs de la pollution atmosphérique à laquelle la population est exposée, en milieu urbain, périurbain ou rural.
Pour chaque polluant, le calcul se base sur les seuils d’information  et d’alerte  qui lui sont propres