Mayotte   +3:00   13:02    18°C   35°C  

Observatoire de la Qualité de l'Air à Mayotte

Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l'air de Mayotte

Vous êtes :

Hydrocarbures aromatiques polycycliques

Nom : Hydrocarbure Aromatique Polycycliques, famille de plusieurs molécules.

Symbole : HAP

Quelques molécules surveillées : benzopyrène, benzoanthracène, benzofluoranthène, indénopyrène.

Un hydrocarbure est un composé organique contenant uniquement des atomes d’hydrogène (hydro-) et de carbone (-carbure).

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont constitués de plusieurs cycles de carbone, appelés cycles aromatiques. Exemple à droite avec une molécule de benzopyrène, les cycles de carbone sont en noir.

Représentation d'une molécule d'hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Il existe de nombreuses molécules de HAP. Les plus légères (jusqu’à 3 cycles aromatiques) sont présentes dans l’air à l’état gazeux. Les plus lourdes ont plutôt tendance à se fixer sur les particules en suspension.

Origines

Dans l’air ambiant
Les HAP proviennent essentiellement du secteur résidentiel/tertiaire ainsi que du transport routier. Ils sont émis lors de la combustion incomplète à haute température de la matière fossile (charbon, gaz, pétrole) un environnement pauvre en oxygène, comme durant la combustion domestique et celle du carburant automobile. Certains procédés industriels peuvent introduire des HAP dans l’atmosphère : raffineries, cokeries, fonderies, production et utilisation de goudron et d’asphalte, usines d’incinération des déchets, production de caoutchouc et de pneumatiques...

Une partie des HAP présents dans l’environnement provient de sources naturelles telles les éruptions
volcaniques ou les feux de forêts.

Dans l’air intérieur
Les HAP se forment tout particulièrement lors de la combustion de la biomasse dans les foyers domestiques, la plupart du temps dans de façon incomplète : fumée de la cuisine qui rentre à l’intérieur, par exemple
Dans les locaux abritant des fumeurs, la majorité des HAP provient de la fumée du tabac, d’où l’importance de l’aération.

Emissions en chiffes

Chiffres non disponibles

Effets sur la santé

La famille des HAP comporte une multitude de composés ayant chacun des effets plus ou moins toxiques sur la santé. Associés aux poussières, les HAP peuvent pénétrer dans les alvéoles pulmonaires et provoquer une dégradation su système immunitaire (augmentant les risques d’infection), l’atteinte du système cardio-vasculaire, des effets sur la reproduction, ou le developpement, voire un cancer dans les cas les plus extremes. Les HAP sont considerés par l’OMS comme des substances « CMR » : Cancérogène, Mutagène, Reprotoxique.
Un des plus dangereux et des plus surveillés est le Benzo(a)pyrène.

Effets sur l’environnement

Les HAP forment des dépots sur les graines, fruits et légumes qui sont ensuite consommés, et contaminent aussi les eaux de surface. De fait, ils peuvent s’accumuler dans la faune et la flore.