Mayotte   +3:00   02:16    18°C   35°C  

Observatoire de la Qualité de l'Air à Mayotte

Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l'air de Mayotte

Vous êtes :

ATMO France contribue aux Assises nationales de la mobilité

ATMO France contribue aux Assises nationales de la mobilité pour que la future Loi intègre les enjeux de la qualité de l’air

En septembre 2017, la Ministre chargée des transports Elisabeth Borne a lancé les Assises de la mobilité, grande consultation qui vise à préparer une Loi d'orientation des mobilités pour le premier semestre 2018. Alors que l'agence de la Santé Publique France évalue, à 48 000 décès prématurés chaque année en France, l'impact des particules fines. La pollution atmosphérique est ainsi la troisième cause de mortalité en France derrière le tabac et l'alcool.

En France, selon le CITEPA (Centre Interprofessionnel Technique d’Études de la Pollution Atmosphérique), le secteur des transports est responsable de la majeure partie des émissions d'oxyde d'azote (61%) et d'un quart des émissions de particules très fines (PM2,5). Par ailleurs, les inventaires territoriaux réalisés par les AASQA dans leur région respective montrent que la contribution des transports à la mauvaise qualité de l'air est encore plus importante dans les villes et zones urbaines, le long des infrastructures routières.

Compte tenu de l'importance du secteur des transports dans la qualité de l'air, ATMO France, la fédération des Associations de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) a participé aux Assises de la mobilité et a déposé un cahier d'acteurs visant à ce que la Loi d'orientation des mobilités prenne en compte les enjeux sanitaires et environnementaux de la qualité de l'air.

Pour plus d'information vous trouverez ici le communiqué d'Atmo France.